[ENGLISH]

Jean-Dominique Senard is the CEO of the Renault-Nissan Group since January 24, 2019. This automotive firm was founded in 1999 and today has close to 480,000 employees worldwide . 

Prior to assuming this role, he was President of the Michelin Group between 2012 and 2019.

Under his leadership at Michelin, several transformations in governance and managerial methods have been initiated. The change did not stop there. Indeed, Jean-Dominique Senard has largely promoted internal management based on employee empowerment and responsibility. Since his appointment as Chairman and CEO of the Renault-Nissan Group, he has initiated similar initiatives. The aim of these is to develop transparency and autonomy and to create more participative organisations. 

In partnership with former CFDT general Nicole Notat, Jean-Dominique Sénard has written a report in preparation for the PACTE law brought by the Minister of Economy and Finance Bruno the Mayor.  In this report, they propose to modify the civil code in order to introduce the notion of the “raison d’être” of a company. This must take into account the societal and environmental impacts that its activities may produce.

“Meaning and ‘why’ feed motivation” – Jean-Dominique Senard

[FRENCH]

Jean-Dominique Sénard est le président-directeur général du groupe Renault-Nissan depuis le 24 janvier 2019. Cette firme automobile fondée en 1999 compte aujourd’hui près de 480 000 employés à travers le monde. Avant d’assumer ce rôle, il fut président du groupe Michelin entre 2012 et 2019. 

Sous sa direction chez Michelin, plusieurs transformations de gouvernance et de méthodes managériales ont été impulsées. Le changement ne s’arrête pas là. En effet, Jean-Dominique Senard a largement favorisé un management interne basé sur la responsabilisation et l’autonomisation des collaborateurs. Depuis sa nomination en tant que président-directeur du groupe Renault-Nissan, il initie des démarches similaires. Le but de celles-ci est de développer la transparence et l’autonomie ainsi que de créer des organisations davantage participatives. 

En partenariat avec l’ancienne générale de la CFDT Nicole Notat, Jean-Dominique Sénard a rédigé un rapport en préparation de la loi PACTE portée par le ministre de l’Economie et des Finances Bruno le Maire.  Dans ce rapport, ils proposent de modifier le code civil afin d’y introduire la notion de “raison d’être” d’une entreprise. Celle-ci doit prendre en compte les impacts sociétaux et environnementaux que ses activités peuvent produire.

“Le sens et le ‘pourquoi’ nourrissent la motivation” – Jean-Dominique Senard