[ENGLISH]

After an eight year stint at Lush Cosmetics in the UK driving the company’s sustainability strategies and developing innovative ways to manage the team she was part of, she realised that systemic transformation towards planetary health had to involve a shift in power and governance. Decisions have to be made closer to where the consequences are felt, lest we distance ourselves from the impacts of our choices. This prompted a career change towards learning, teaching, consulting and practicing collaborative governance. Ruth helped to birth Sociocracia Brasil and was one of the pioneers in the wave of New Work in the country. She co-founded Bioinspiral, a consultancy for bioinspired organisations and Regenera, a community of practice for regenerative organisations. Now back at Lush, she is the lead link of the Regenerative Impact circle, the chair of the Giving Circle and a rogue operative overtly influencing organisational design towards a living systems approach. Ruth has an MSc in Advanced Environmental and Energy Studies and has trained with Sociocracy for All, S3, Holacracy and a plethora of other living systems approaches. 

These are exceptional times. One one hand we are walking towards a social and ecological abyss, on the other authoritarianism rises as a response to multiple crises. Never before has the world needed a form of governance that is distributed, collaborative and participatory. One that elevates the autonomy and talent of individuals while creating shared power and shared purpose towards social good. More importantly, how can this amazing movement remain truly in service of systemic transformation?

[FRENCH]

Après un passage de huit ans chez Lush Cosmetics au Royaume-Uni, où elle a piloté les stratégies de durabilité de l’entreprise et développé des méthodes innovantes pour gérer l’équipe dont elle faisait partie, elle a réalisé que la transformation systémique vers la santé planétaire devait impliquer un changement de pouvoir et de gouvernance. Les décisions doivent être prises plus près du lieu où les conséquences se font sentir, de peur que nous ne nous éloignions des impacts de nos choix. Cela a provoqué un changement de carrière vers l’apprentissage, l’enseignement, le conseil et la pratique de la gouvernance collaborative. Ruth a contribué à la naissance de Sociocracia Brasil et a été l’une des pionnières de la vague de New Work dans le pays. Elle a cofondé Bioinspiral, un cabinet de conseil pour les organisations bio-inspirées et Regenera, une communauté de pratique pour les organisations régénératrices. De retour à Lush, elle est aujourd’hui le lien principal du cercle Regenerative Impact, la présidente du cercle Giving Circle et une opératrice malhonnête qui influence ouvertement la conception organisationnelle en vue d’une approche des systèmes vivants. Ruth est titulaire d’une maîtrise en études environnementales et énergétiques avancées et a suivi des formations sur la sociocratie pour tous, le S3, l’Holacratie et une pléthore d’autres approches des systèmes vivants.

“Nous vivons une époque exceptionnelle. D’une part, nous marchons vers un abîme social et écologique, d’autre part, l’autoritarisme s’élève en réponse à de multiples crises. Jamais auparavant le monde n’a eu besoin d’une forme de gouvernance distribuée, collaborative et participative. Une gouvernance qui augmente l’autonomie et le talent des individus tout en créant un pouvoir partagé et un objectif commun pour le bien social. Plus important encore, comment ce mouvement étonnant peut-il rester véritablement au service d’une transformation systémique”.